Entrevue: Teddy the Beer x Joe Off - Sur l’côté (Clip)

Par le mercredi, 19 juin 2013 16:27 | Arrivenville

Arrivenville c'est une chronique qui donne la parole aux nouveaux arrivants, fraîchement débarqués sur la scène hip-hop québécoise. Hot shit, new shit, dope shit, so don't sleep ! Si tu ne connaissais pas déjà, c'est correct, mais c'était l'temps que t'arrives en ville !

DISQC : Vous venez de Paris et vous êtes maintenant établis à Montréal, c'est bien ça ?

Teddy the Beer : On est pote depuis Paris et ça depuis plusieurs années. Pour des raisons personnelles propres à chacun on a décidé de venir à Montréal. Pourquoi MTL? On a eu de nombreux échos positifs sur cette ville, on a donc voulu prendre la température, et par la même occasion partager notre musique. Après, temporaire ou permanent? L'avenir nous le dira, mais pour l'instant c'est parti pour durer. En tout cas l'énergie qui s'y dégage est impressionnante autant sur le plan urbain que culturel.  

 

 

On reconnait New York en background, pourquoi avoir choisi de filmer le clip là-bas ?

Avant même d'avoir posé le son en studio, on voyait déjà le clip final, du Noir et Blanc, du New York, une fille nue... New York, et plus précisément Time Square, collait bien à l'ambiance du son, énergique, bruyante, insomniaque.

Le reste des scènes ont été tournées à Montréal, malheureusement pour Paris ça n'était pas possible.

Le tournage s'est fait assez rapidement sur à peu près une semaine, et la réalisation et le montage ont été faits maison par Teddy The Beer [Vous pouvez allez voir également "Bé(do) mineur", qui est excellent]. 

 

La fille qu'on voit se dénuder dans l'clip... y'a eu des histoires avec elle ? 

Tout d'abord, il faut savoir que ça a été quasiment une mission impossible de trouver une fille pour faire une vidéo à Montréal, on dirait que le rap effraie pas mal ces demoiselles...

On a donc été obligé de sortir l'artillerie lourde, Sarah Wild, une célèbre actrice porno québécoise.

Du faite de son expérience, c'est clair que ca été tout de suite très facile de travailler avec elle, très professionelle, en plus de ça elle est bien cool, ça n'a fait que rendre le travail plus agréable. Y'a pas eu d'histoire avec elle désolé, rien de croustillant à lâcher si ce n'est que l'ambiance était hot, surtout pendant la scène de la douche...

Nous sommes aujourd'hui restés en bon contact.

 

Obligé de sortir l'artillerie lourde, Sarah Wild, une célèbre actrice porno québécoise."

 

Le beat a un vibe new school, personnellement je trouve que c'est une grosse tuerie. D'où est-ce qu'il vient ? 

C'est clair que c'est une tuerie, le beat a été produit par Coopac (Atlanta).

On est tombé par hasard dessus, dès la première note on a tout de suite compris qu'il fallait qu'on la massacre; et c'est ce qu'on a fait. 

Il y a énormément de jeunes beatmakers aussi talentueux les uns que les autres sur le net. On privilégie surtout la qualité et l'originalité des beats et cela peu importe le "buzz" de son auteur.

 

Et pour finir, Teddy the Beer et Joe Off, c'est un duo officiel ou un featuring sans lendemain ? 

Comme on te l'a dit, nous sommes des amis de longue date, mais en même temps des artistes évoluant chacun dans nos carrières respectives.

"Sur l'côté" est partie sur un coup de tête. On tombe sur l'instru et on se dit : "Ah, ben en ce moment on a du temps libre, pourquoi pas se faire un bon petit vidéo clip ? Juste pour le fun !" et boom c'est parti. Ça reste avant tout un pur plaisir quand on bosse un son ensemble.

Nous n'en sommes pas à notre première collaboration, il y'en a eu plusieurs comme "Karaté Kidz". Tant qu'on arrivera encore à se supporter, ce genre de "pulsions" musicales continuera à sortir des speakers.

 

 

 

 
Suivez Teddy the Beer, Joe Off et DISQC sur Twitter.
Alex Dilem

Fondateur, Éditeur, Chroniqueur, Photos preneur, Vidéos monteur, Choses faiseur, Webmaster, Anticipateur, etc.

Site internet : alexdilem.tumblr.com E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

comments powered by Disqus