Critique: Maybe Watson - Dreak

Par le vendredi, 25 octobre 2013 14:17 | Critiques CD

WARNING - WARNING - WARNING - WARNING - WARNING - WARNING

Ce shit n'est PAS pour les puristes. Vous allez haïr.

À peu près tout le monde connait à présent Maybe Watson, il a fait sa marque depuis les plus ou moins 6-7 dernières années en faisant partie respectivement des collectifs K6A!?! et du Ô tant mythique Alaclair Ensemble (Y’a VRV pis Caloopso aussi mais... Chhhhut). Il est aussi connu pour sa mixtape Tour de France 06-07 avec Monk.E et SevDee qui est essentiellement un album de collabos avec plein d'artistes underground de France. C'est aussi lui qui a fait le infamous Snow Love. Oui, LE Snow Love. Tsé, le dude dans un one-piece vert qui pelte de l'asphalte en automne et qui fait de la luge sur gazon en faisant des lines de Polka pis de Monopoly. Étant membre du K6A, il est aussi un battler WordUP régulier (du moins, dans les premiers temps). En gros: il a un parcours assez long et respectable, malgré son peu de notoriété mainstream même après un "vrai" album solo en 2011 et un vrai album du K6A plus tôt cette année.

 

Par contre, cet aspect pourrait changer très bientôt. Disons que Dreak, c'est pas du K6A, c'est pas du Alaclair, c'est pas du WordUP Battle... C'est même dur de dire que c'est du Maybe Watson "normal" (peu importe ce qui peut se classer comme étant normal dans le cas du Wats). Disons que même s'il s'est toujours plutôt diversifié, il a tout de même suivi une certaine ligne directrice un peu boom bap et pas mal "rap comique" depuis ses débuts. Là, c'est à 180 degrés de tous les projets qu'il a sortis auparavant (sauf peut-être Caloopso). Des beats pop, plein de synthés et de refrains chantés parlant de filles, d'amour, d'argent, d'alcools fruités, de voyages et plein d'autres shit soft de même.

 

Mais c'est FUCKING bon. Sérieux. Étant donné la tendance de Maybe à faire des tracks absurdes, un peu rap de clown, de se perdre dans l'auto-dérision et de sortir des faux projets sous des pseudonymes diverses, on peut se demander si ce projet là est sérieux, mais même si ça l'est pas, c'est très bien fait ce coup-ci. L'album a une grande influence Drakienne (d'où le nom Dreak et la pochette de style "chambre-de-Andy-dans-Toy-Story") et c'est loin d'être mauvais. Si tout ce que tu écoutes c'est du rap rugged, underground et sérieux, pense même pas à peser sur play, pour vrai, tu vas haïr ça dès la première note.

 

Si tu décides d'y donner une chance, et bien j'imagine qu'il faut que t'ouvres une bouteille de Crystal ou de rosé et que tu ailles chercher ta blonde (ou n'importe quelle autre présence féminine) et lay back... Pendant ce court voyage envoûtant, prends la peine d'apprécier les lines épic du genre « Elle fait le party, mais le party lui fait pas bien » et « Dans le taxi, tu vas puké sur le back seat / Y'a des petits boutes qui vont revoler dans le pare-brise » sur Shorty ou encore « Cul sec, cul sexe, pulpeuse Jucep" sur Ville Emard et aussi quelques références au hip-hop old school et au hip-hop québécois à travers l'album.

 

Ah, pis en plus y'a Koriass sur un track.

Tout le monde aime Koriass.

 

Y'a peut-être quelque chose qui m'échappe dans cet album, peut-être que c'est 100% une joke, ou peut-être que Maybe est rendu le plus gros fanboy de Drake ever pis qu'y'a ré-orienté sa carrière vers du hip-pop bonbon pour toujours. J'en n'ai réellement aucune idée, mais cet album a une vibe de fou.

 

PS: Dreak, tant qu'à imiter Drake sur NWTS, t'aurais au moins pu faire un banger à la All Me pour close l'album. Fili en 2Chainz pis Ogden en Big Sean aurait pu être un des plus beaux moments du rap queb ever.

 

Shout out: Le hook sur Chaude Bougie est juste insane. Juste les verses? Ça aurait sûrement été le seul track que je risquais de skip, mais ce hook (et la line de chicanos à Chicago en El Dorado) fait que c'est ma préférée.

 

Pour toutes questions, commentaires ou demandes
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

L'album DREAK est disponible gratuitement sur Bandcamp

Suivez Maybe Watson sur Facebook, TwitterInstagram et Tumblr

Suivez DISQC sur FacebookTwitterInstagram, YouTube et Tumblr

 

Alex Bakk

Chroniqueur.

Jeune trifluvien de 19 ans, originaire de la Rive-Sud de Montréal, passioné de rap US. Donc pourquoi pas essayer de donner de l'exposure au côté Anglo du Québec ?

Site internet : twitter.com/Bakobak E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

comments powered by Disqus