Critique: P.A.P.A. - X Men

Par le jeudi, 14 novembre 2013 18:30 | Critiques CD

En cette fin d'octobre, P.A.P.A. (Pas d'Argent, Pas d'Agent) est arrivé lourd avec un nouveau projet très attendu, au moins par les gens familier avec l'artiste.

Après avoir cogné dur cet été avec un premier projet solo nommé Xtreme Centre (dont j'avais fait la critique ici), la figure de proue du collectif artistique du même nom est back again avec un second projet en moins de 6 mois.

 

Cette fois-ci, le rappeur anarchiste originaire de Québec s'allie avec le producer Smilé Smah du K6A pour produire ce court EP de 8 tracks. C'est le même nombre de morceaux qu'il y avait sur son premier projet, par contre, le fait d'avoir 3 pistes instrumentales sur celui-ci coupe beaucoup dans le charme et l'univers rebellious et militant de PAPA. Les thèmes sont essentiellement les mêmes: révolte, haine envers la classe supérieure et tendances toxicomanes, à la limite de l'autodestruction. Un reflet très solide des montréalais dans la vingtaine, surtout moins de deux ans après les événements du "printemps érable" (sic). L'apologie de la branche extrémiste de ces manifestants y est ici représentée avec le premier extrait nommé "Carré Noir".

 

 

Le message est plus loin du mouvement semi-hippie exprimé sur Xtreme Centre et beaucoup plus près de l'esprit punk. Alors qu'avant on ressentait un rejet des valeurs capitalistes des baby-boomers et des yuppies, cette fois on ressent d'avantage de haine et de dégoût envers ce même groupe d'individus.

 

Comme mentionné plus tôt, le message de ce projet se trouve dilué par les pièces instrumentales shroombap de Smilé. Les beats sont bons pour ce qu'ils sont, mais n'ont pas le côté envoûtant de High-Klass sur Huxley ou de CRi sur Richard, du premier EP. Je n'enlève rien à Smah pour la qualité de ses productions, les points sont plutôt enlevés sur le choix des beats. On dirait que la chimie n'est pas autant au rendez-vous que ce à quoi je m'attendais. Aucun track de Xmen n'est autant mémorable que sur Xtreme Centre (que je trouvais mémorable de A à Z).

 

Sinon, si on enlève la comparaison constante avec Xtreme Centre, ça reste un très bon projet, mais je crois que ça ne mettra pas autant tout le monde d'accord que son EP initial et je doute encore du move de mettre 3 pistes instrumentales sur un si court projet.

 

6.5/10

PS: Sérieux, si vous découvrez P.A.P.A. maintenant, allez écouter Xtreme Centre après avoir écouté ce projet et vous verrez pourquoi je m’y réfère autant.

 

Auteur: Alex Bakk (@Bakobak)

 

Suivez P.A.P.A. Xtreme Centre sur FacebookTumblr et Bandcamp

Suivez DISQC sur FacebookTwitterInstagram et YouTube


comments powered by Disqus