On l'aura attendu, cet album de remix de Loud Lary Ajust. Tout d'abord prévu pour l'automne 2012, Gully Plus a été reporté à la fin mars pour finalement voir le jour un mois plus tard, le 30 avril 2013, soit presqu'un an jour pour jour après la parution du désormais classique Gullywood.

Rap sucré (biologiquement)

Le 3ième projet du Prince de Vimont (tu vois que le gars reste humble, il a assez de talent pour s'affirmer Prince de Montréal mais pour lui son petit arrondissement de Laval c'est en masse!) a droppé le 20 novembre dernier. Un mois plus tard je me permets de faire un review de ce petit... bijou, ouais, je crois que bijou est le bon mot dans ce contexte.

20 Décembre. Ça sent les fêtes. Fallait que je sorte de quoi avant de partir me bourrer la face de tourtière pis de tartes au sucre. Je sais que demain c'est supposément la fin du monde, bah ça mérite une soundtrack ça. J'ai regardé dans ma pile de CDs et trouvé quelque chose produit par Le Chum, le producteur antichrist lui-même. Fait que... Playaeyth - La faim justifie les moyens, Greygoose Eggnog, la bass est à 11, caliss que j'ai hâte.

Y'a des choses que tu n'oublies pas dans la vie. La première fois que t'as réussi à sortir de la bière au dépanneur sans te faire carter. La première fois que t'as pensé que ça pouvait être une criss de bonne idée de rouler ton fond de baggy dans une feuille de cartable. La première fois que tu invites une fille au cinéma pis que tu sneak ta main sur sa cuisse.

Critique: Baxter Dexter - S.M.S

Par le vendredi, 02 novembre 2012 08:04 | Critiques CD

Quand je regarde ça, ça fait longtemps en maudit 2006... C'est en novembre 2006 que le fameux mixtape On Nettoie Ca !!! était sorti. Je me rappelle que je l'avais acheté dans un petit magasin dans le Métro Guy Concordia. Je pense que ce magasin-là aujourd'hui est devenu un revendeur de cellulaires ou un truc du genre. Bref, j'étais ben content de voir que Baxter sortait de quoi de nouveau. Alors S.M.S. sera le soundtrack de mon déjeuner ce matin, de quoi changer mon bol de Froot Loops en omelette au caviar bling-bling.

Retour au bercail dans un confortable siège d'autobus voyageur parcourant la 40, j'avais besoin de quelque chose qui me ferait oublier les champs vides pis la victoire de Radio Radio à l'ADISQ.

Reality check. Cet album-là est un gros reality check. C’est le genre de truc auquel tu t’attends avant de déballer ce cd-là. Y’a pas cinquante millions de façons d'annoncer une mauvaise nouvelle et Manu le prouve encore sur cet album-là.

Quand j'ai appris que ma première critique était le nouveau cd de Ruffneck, j'étais quand même pas mal content. Je crois que depuis les premiers mixtapes du BBT, je ne m'étais pas attardé à ce que Ruffneck avait sorti en solo. Alors j'ai sorti le Greygoose du frigidaire, les paper cups, lacer mes Jordans III couleur ciment et mis ça dans le ghetto blaster. J'suis prêt. Oh que oui.

Critique: SOZI - Parksville

Par le jeudi, 26 novembre 2009 00:12 | Critiques CD

À première vue, on pourrait croire que Les Sozi ont passé la dernière année à regarder Boyz 'n the Hood.

Critique: Rainmen, le DVD (09-09-09)

Par le lundi, 12 octobre 2009 00:07 | Critiques CD

C’est dans une petite salle à moitié remplie, au cinéma de la rue Beaubien, qu’avait lieu le lancement du DVD de Rainmen, « 09/09/09 ».

Nous le connaissons principalement pour ses activités au sein du groupe Negsayo avec WahleeSparks, Cyrano de Montréal et Jackpot, qui figurent tous sur le single «Pou Ki Sa», une chanson d’une splendeur inouïe sur un beat franchement grandiose d’un certain Dj Shash’U.

Page 2 sur 3