Entrevue: Loud Lary Ajust - Ô Mon Dieu, Festivals et Rap Queb

Par le lundi, 23 septembre 2013 22:04 | Lancements

Pour remettre l’entrevue dans son contexte, elle a été réalisée il y a 3 mois de ça, derrière le Bar Salon Midway vers 2am, le soir même de leur spectacle aux FrancoFolies de Montréal.

Plus tôt ce soir-là, Disiz La Peste donnait aussi un spectacle extérieur gratuit. Quand j'suis arrivé devant la scène LaPresse+ (la scène qui présente la musique urbaine aux FrancoFolies, près de la station de métro St-Laurent), Disiz terminait sa dernière chanson. J'étais pas là pour voir Peter Punk de toute façon, même si j'garde de bons souvenirs de l'époque de Pète les plombs.

 

Le stationnement de gravelle commence à se vider de tout son monde. Loud Lary Ajust n'embarquent pas sur scène avant une heure, et il faut dire qu'ils n'ont pas le même public. J'croise une amie par hasard, une petite gabonaise, et j'apprends qu'elle est méga fan de Disiz. Je lui présente mon boy Nick, elle me présente ses amis. Elle me supplie de la suivre pour aller prendre une photo d'elle avec le rappeur franco-sénégalais, à la sortie du backstage. C'est une vraie racoleuse, elle finit par obtenir un t-shirt de Disiz – le dernier qu'ils avaient sous la main – c'est un des musiciens qui lui a donné celui qu'il avait sur le dos! Elle en profite aussi pour me plugger auprès de l'attaché de presse de Disiz, qui vient ensuite me voir: « Salut, il semblerait que tu as un site ou un blog de rap? Peut-être qu'on pourrait organiser une entrevue... ». Je lui réponds: « Ouais, non. C'est un site de rap québécois, en fait... J'suis là pour Loud Lary Ajust! »

 

* * *

 

FrancoFolies 2013 : RapLe show de Loud Lary Ajust se termine. J'ai claqué ma bouteille de gin+7up – entre autre – et j'suis complètement turnt up. Il est 11pm moins une, parce que Nick réussi a sortir un six pack du dépanneur le plus proche.

 

En sortant du dép', on tombe sur G. Wallace, un chroniqueur de DISQC. Je lui présente Nick, il me présente son boy. On discute pour savoir lequel de nous deux va écrire le review du show de ce soir, et des autres qu'on a vu pendant toute la semaine (Lisez la critique du show de Loud Lary Ajust aux FrancoFolies, par G. Wallace).

 

J'entre pour voir ce qui se passe au Midway, où Loud Lary Ajust avaient organisé un listening session du Ô Mon Dieu (EP) en primeur. Je parle aux gars, ils me disent: « pas maintenant ».

 

Je vais rejoindre Nick qui est resté sur le trottoir pour manger quatre steamés all-dressed de la Belle Province qu'il pousse avec une canette de Pabst. Il veut aller à La Boom, un club au coin de St-Denis, il vient de recevoir un text d'une petite pitoune. C'est pas à côté, mais je l'accompagne pour tuer le temps et sip en marchant.

 

On traine un peu devant le club, il me présente la fille, elle est vraiment superbe. Elle s'appelle Phaidra. Elle est grecque, j'imagine.

 

Parle parle, jase jase, le temps passe, et j'décide qu'il est temps pour moi de retourner au Midway pour faire cette entrevue. La route est longue sur Ste-Cath' entre St-Denis et St-Laurent, mais j'avais encore une Pabst et quelques cigarettes, donc le trajet passe vite.

 

J'arrive au Midway, j'commence à avoir ma soirée dans l'corps, j'suis plastered, épuisé, en sueur, avec un oeil plus petit que l'autre... J'me call une grosse Bleue.

 

* * *

 

Lary : Yo, t'as l'air vraiment stressé, le gros.

Je sais, mais non, ça va... j'ai d'excellentes questions pour vous autres!

Lary : Aight, aight. Let's go, on fait ça... Yo, Loud, vient-en par ici, boy!

 

J'vous ai déjà vu quelques fois en show, dans des petites salles jam-packed (comme à la Sala Rossa et au CFC). C'est la première fois que j'vous vois sur une grosse scène extérieure. Est-ce que c'était votre plus gros crowd jusqu'à maintenant?

Loud : Ouais. Définitivement.

 

Est-ce que votre set s'est déroulé comme prévu?

Loud : On voulait faire Gruau remix, mais on n'a pas eu l'occasion de le faire... Life is life.

Lary : C'est parce que y'a des gars qui sont [en prestation] à Bande à Part.

Ajust : Dans les festivals, ils te coupe si tu dépasses. On avait une heure à faire, on s'est assurés pour que ça fit dans l'temps.

 

Comment trouvez-vous les Francos cette année ? Êtes-vous allés voir quelques shows?

Loud : Moi j'ai été voir Alaclair Ensemble, K6A... j'vais aller voir Dead Obies, Koriass... La programmation de rap est nice.

Lary : Moi j'suis allé au Shag, voir DJ Manifest mixer, pis on était là à Alaclair en train de boire d'la bière.

Loud : Absolument.
 

FrancoFolies 2013 : Rap

 

Vous êtes trop bien tombé d'avoir la soirée de vendredi...

Ajust : Bro, j'ai parlé avec le programmateur, le gars qui nous a booké. Pis il semblait dire que c'était soit vendredi ou samedi pour nous.

Loud : Ah, ben voilà. Nous, de toute façon, c'était le spot qu'on voulait, ils nous l'on offert, on l'a pris.

Lary : Ça tombe juste bien, mais anyways : summer time, Francos... tu peux pas te tromper.
 

Comment expliquez-vous qu'en un an vous êtes passés de "battles-contre-kennydragon-sur-hhfranco" à "bookés-dans-les-plus-gros-festivals-du-Québec"?

Lary : Yo bro, attend, attend, attend... Y'a genre 8-9 ans, Loud a fait une couple de battles sur Hiphopfranco. Y'a comme 2 ans, Loud a fait 2-3 Word UP. Pis là on a juste sorti l'album pis ça s'est passé.

Loud : Le lien avec Hiphopfranco se fait pas en 1 an. Ça se fait que 10-9-8 ans.

 

Le premier extrait, ONO, est sorti en primeur sur le blog du journal Voir. C'est quand même un gros power move.

Lary : Yeah, 'cuz we the best.

Ajust : Quand t'as un peu de succès, tu t'entoures, t'as un team... On a signé avec une agence de booking, on a un manager maintenant. C'est comme ça que ça se passe. On a sorti quelque chose de bon. Quand t'as un peu de succès, c'est pas un pur hasard, les trucs viennent avec.

Lary : Pis notre agence de booking c'est Daddy Hoe Management!

 

FrancoFolies 2013 : Rap

 

Est-ce qu'on peut dire que vous avez "commencé en bas, maintenant vous êtes ici"?

Loud : NOW WE HERE! (Rire)

Lary : C'est un peu ironique que tu dises ça en utilisant l'exemple du Midway.

Loud Lary Ajust : (Rire)

Lary : Surtout devant la porte d'en arrière, qui est genre devant une rue real démolie. (Rire)

Ajust : Si on avait été au W ou some shit, ok. Mais c'est un choix qu'on a fait, de faire le listenin' session ici. J'pense que c'est real nice la soirée, elle se déroule bien.
 

L'album s'appelle « Ô Mon Dieu ». Quelle est votre relation avec Dieu?

Lary : Y'a beaucoup de références à la religion dans le EP. Et puis, l'affaire c'est que, j'crois clairement que la religion c'est quelque chose qui nous fascine parce que on ne connaît pas ça, genre, mais c'est présent. Culturellement, c'est présent.

Tout en faisant plein de références, on se questionnement par rapport à ça.

Pis c'est un concept de puissance, de divinité, de grandeur... Dieu.
 

Le premier track sur le EP s'appelle Rap Queb. Ça m'intrigue. Sous quel angle abordez-vous le sujet?

Lary : On prend ça de façon très condescendante. C'est un sarcasme, clairement.

Loud : C'est complètement ironique, c'est pas une ode au rap queb, c'est tout l'inverse.

 

Est-ce que le Salon Officiel est toujours votre spot?

Ajust : Moi j'peux pas – j'suis blacklisted – j'peux pas y retourner!
 

FrancoFolies 2013 : Rap

 

Vous êtes dans tous les gros festivals cet année : Francofolies, Festival d’été de Québec, FestiVent, Osheaga... Avez-vous déjà atteint le top de ce rap jeu?

Ajust : J'pense qu'on est toujours en ascension.

Loud : Ben non, on n'est pas au top. T'as vu le flyer de Osheaga? On est en super small prints...

Lary : Faut qu'j'aille pisser, homie. Ça finit tu bientôt?

 

Oh, attends une seconde, Lary. Je voulais te demander personnellement : Est-ce que ta potion préférée est toujours celle dont t'avais donné la recette sur 10kilos?

Lary : Toutes ces affaires là doivent jamais être prises au sérieux. C'est juste des concepts de turnt up. C'est pas parce que je dis que je bois du sirop à tous les jours que je le fais vraiment. I mean... I don't know. J'ai rien à te conseiller. Bois pas de sirop à moins que t'aies la toux.

 

Vous semblez quand même avoir un certain penchant pour la vie rapide, la déchéance... Allez-vous vous auto-détruire?

Ajust : Shit. Je nous le souhaite pas.

Loud : Loud Lary Ajust is Forever!
 

 

Écoutez et téléchargez Ô Mon Dieu sur Bandcamp.

Suivez Loud Lary Ajust sur Facebook, Twitter et www.LoudLaryAjust.com

Suivez DISQC sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

Texte et photos par ViRulent DiLem
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ô Mon Dieu EP
Loud Lary Ajust
Chansons 7 Commentaires 0
3 out of 53 out of 53 out of 53 out of 53 out of 5
Sortie 22 septembre 2013
Format Maxi / EP
Style
Label


comments powered by Disqus