Photos: Talib Kweli - FHHMTL 2013

Par le mercredi, 10 avril 2013 05:47 | Spectacles

Photos et résumé du concert de Talib Kweli, durant le Festival Hip Hop de Montréal, au Club Soda le 29 mars 2013.

Talib Kweli Flyer

Sur une période de 15 ans, depuis son premier album en duo avec Mos Def (Black Star, 1998) jusqu'à son 6ème album solo (Prisoner of Conscious, 2013), Talib Kweli a su rester constant et pertinent. Il s'est bâti un solide répertoire de chansons qui passent l'épreuve du temps, malgré les modes et les changements dans le milieu Hip Hop. Talib s'est positionné parmi les plus grands rappeurs professionels à ce jour.

 

La veille de son concert au Festival Hip Hop de Montréal, il était en concert au World Cultural Festival, en Pennsylvanie ; un état américain, à côté de New York (à ne pas confondre avec la Transylvanie, le lieu de naissance des vampires). Le jour suivant son concert à Montréal, il était au Paid Dues Independent Hip Hop Festival en Californie. Le jour suivant: Vancouver, l'autre d'après: Seattle, etc. Une semaine avant sa venue à Montreal, il était à Hawaii (où il a fait une randonnée en montage pendant la journée avant de se donner en spectacle).

 

J'suppose qu'il dort comme une bûche dans l'avion, sinon je ne sais pas quand est-ce qu'il trouve le temps de se reposer, quoique le spectacle a fini relativement tôt, vers minuit. Il ne bouge pas énormément sur scène  si on fait abstraction de sa mâchoire qui s'articule sans répis  mais on sens que Talib est en pleine forme. Seul devant son public, il n'y a pas un deuxième rappeur pour compléter ses bouts de lignes et le laisser respirer. Il enchaîne les chansons sans aucune pause ni hésitation. À la mi-spectacle, il dit au DJ de "cut the beat", "I got something to say". Je pensais qu'il voulait s'adresser au public tranquillement et en profiter pour reprendre son souffle.... Même pas ! Il se met aussitôt à déballer un super a cappella de 64 bars, puis il enchaîne de suite avec la chanson suivante !

 

C'était excellent ! Il a fait toutes les pièces qu'on pouvait espérer de lui, tous ses singles : Get by, The Blast, Never Been In Love, I TryWaitin' For The DJ, etc. Mais c'est en en faisant Raw Shit, en hommage à Jay Dee, qu'il m'a totalement surpris et vraiment fait plaisir

 

J'aurais bien aimé voir Talib avec son band de musiciens, tel qu'annoncé, mais les gars n'ont peut-être pas passé la frontière ? Comme Masta Killa et Booba, qui étaient sur la programmation du FHHMTL, mais qui sont restés bloqués aux douanes canadiennes. Quoiqu'il en soit, la formule 1 MC + 1 DJ fonctionne toujours aussi bien.

 


DIRTY TAZ :

Talib Kweli - FHHMTL

 

CEASROCK & THE NARCICYST :

Talib Kweli - FHHMTL

 

KORIASS & BOBBY ONE :

Talib Kweli - FHHMTL

 

Talib Kweli - FHHMTL

 

TALIB KWELI :

Talib Kweli - FHHMTL

Talib Kweli - FHHMTL

Talib Kweli - FHHMTL

Talib Kweli - FHHMTL

Talib Kweli - FHHMTL

 

Au fait, il est important de souligner l'impécable première partie assurée par CeasRock et Koriass. Pour citer Olivier Brault de chez CAMUZ : "une des meilleures combinaisons que j'ai vues à date pour une première partie. Francos et anglos n'auraient pas pu être mieux représentés", "Dirty Taz a assuré son rôle d'animateur de la soirée à la perfection [...] malgré le fait que Taz est un excellent performeur, je crois qu'il aurait pu davantage animer et moins performer de tracks". 

 

Texte -- Virulent Dilem

Photos -- Olivier Chwaiki

 

Suivez Talib Kweli sur FacebookTwitter (@TalibKweli) et Instagram (@TalibKweli)
Suivez DISQC sur FacebookTwitter (@DISQC) et Instagram (@DISQC)

Olivier Chwaiki

Photographe professionel.

Il travaille présentement sur un photo-documentaire sur le Hip hop au Québec.

Site internet : zeytouneh.wordpress.com E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

comments powered by Disqus