GFK à MTL, plus que juste un show

Par le mercredi, 30 novembre 2011 00:36 | Spectacles

Légendaire rappeur originaire de Staten Island à New York, Ghostface Killah est présentement en tournée du côté canadien de la frontière. Privilège qui lui avait été refusé pendant plus de quinze ans.

Il est le troisième membre du très respecté Wu-Tang Clan à s’aventurer sur notre Île Royale en l’espace de quarante-cinq jours. Précédé de quelques semaines par Raekwon le chef et de très peu de temps par Method Man. De véritables monuments qui se sont déplacés jusqu’ici.

Ce groupe culte, fort de ses neuf membres originaux et innombrables acolytes, a redéfini la sonorité du rap à partir du début des années 1990 et influencé musicalement et culturellement plusieurs générations successives. Dans son rayonnement à l’échelle planétaire, la culture Hiphop émanant de la côte est américaine a peu tardé avant de s’immiscer dans les affaires du Québec, situé à quelques heures au nord de New-York.

Webster, dont l’album Le vieux d’la montagne (2010) était en nomination pour Album de l’année – Hip-Hop à l’ADISQ dit « rester fidèle aux vrais valeurs de son art en nous remémorant le côté hardcore de Wu-Tang ». FiligraNn, fondateur du méga phénomène des WordUP! Battles, explique sur la pièce Notre Genèse (2005) avoir commencé à écouter du rap avec des cassettes du Wu-Tang avant de découvrir IAM. Les références au Wu-Tang dans le rap québécois sont flagrantes, comme partout. En France, Booba, un des plus gros vendeur depuis des années, avait déclaré en début de carrière « J’avale une bouteille, et j’m'endors avec du Wu-Tang » (2000).

Quelques rappeurs locaux ont travaillé conjointement avec certains monstres du rap américain. Frenchi Blanco a notamment collaboré avec des membres de la famille Wu-Tang pour enregistrer « Appel Tes Connex » avec Inspectah Deck (2006) et « Rap Tabarnak » avec Killah Priest (2009). Il était d’ailleurs en première partie du concert.

Sans plus tarder, offrez vous un survol de l’événement survenu dimanche soir dernier en compagnie de GFK. Les fans étaient au rendez-vous et l’énergie de la foule était plus que suffisante pour permettre à Tony Starks d’accumuler assez d’énergie et de se transformer en Ironman.

 

 

P.S. Rest In Peace, Matt “Dutch” Garner, fondateur de la compagnie de promotion Escape Entertainment / escapeMTL.ca, responsable du concert, tué à Montréal le 11/11/11.

 

Publié pour la première fois sur Hiphopfranco.com

Alex Dilem

Fondateur, Éditeur, Chroniqueur, Photos preneur, Vidéos monteur, Choses faiseur, Webmaster, Anticipateur, etc.

Site internet : alexdilem.tumblr.com E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

comments powered by Disqus